Biographie

Thierry Ollagnier

Né le 10 décembre 1958 à Briançon – France

Des années durant il va s’installer pour de longues périodes en Italie, à Pietrasanta, au pied des carrières de marbre. Sa rencontre avec les sculpteurs sera déterminante, il choisit de réaliser son œuvres dans le marbre, le bronze et le bois.

Aujourd’hui, l’artiste vit dans les Alpes à Briançon et en Toscane.

Il réalise ses œuvres en bronze, afin d’exprimer par des formes, un lien entre l’homme et la nature. Il développe sa poésie sur le thème de « l’homme en marche dans une mémoire espace temps ». Au gré des inspirations il sculpte également le marbre et le bois. Son atelier bordé d’un parc de sculpture, est installé dans les Hautes Alpes à Val des Près, dans la vallée de la Clarée et à Briançon dans la rue du Temple. On retrouve ses œuvres monumentales exposées au public en France et à l’étranger, et également dans de nombreuses collections privées, en Allemagne, Pays bas, Belgique, Royaume uni, Suède, États unis , Québec, Brésil, Italie, Australie, Autriche, Finlande, Corée du Sud…

Vertical, est le mot qui vient à l’esprit lorsque l’on entre dans l’atelier du sculpteur. Les œuvres côte à côte forment une forêt de bronze, toutes significatives de messages, d’écriture, d’histoire, et de mémoire…

Les différents thèmes abordés par l’auteur durant ces années, sont directement liés à l’humain, la nature, la vie. Les installations proposées dans le jardin du sculpteur, sont inscrites dans cet environnement comme une ode à la nature, dans laquelle la lumière du lieu fait vibrer les formes.

En promenant sur le sentier, les œuvres nous plongent au cœur d’une mémoire en équilibre. Ainsi nous pouvons y découvrir, « les Caryatides », « les Porteurs mémoire », « les secrets »… toutes ces installations dans une implantation verticale. Ici les matières striées et rugueuses sont en tension avec les surfaces lisses et douces, qui viennent caresser la lumière.

Un voyage dans la matière commence, nous voici dans un univers dans lequel la surface du bronze nous invite à entrer, le détail des rayures en est la porte. Le rêve du visiteur fait le reste, dans cet espace où l’œuvre dans son environnement devient perceptuelle.

Thierry Ollagnier consacre une partie de son temps en montagne, dans les rochers, au bord des lacs de la Clarée, c’est là que prend forme la structure de l’œuvre : « lorsque je marche en montagne, dans le silence, les formes s’installent en moi ».

C’est ainsi que les bronzes patinés aux multiples tons de verts oxydés, reproduisent les lichens des roches voisines, que les aplats lisses et dorés reflètent la lumière environnante. Dans ces moments privilégiés, se crée pour l’auteur, une hybridation de la nature avec un univers personnel.

L’arbre également est une matière vivante, pleine de détails , depuis l’écorce brute de l’Arolle, jusqu’à la déchirure du tronc foudroyé, il est également source d’inspiration. Les derniers bronzes installés dans le parc s’intitulent « L’arbre qui parle à la terre »,  « Entre ciel et terre ».

En les regardant on devine l’impact de la nature sur l’œuvre. Le voyage dans la matière n’est pas fermé, riche de découverte au quotidien, il inspire à d’autres formes, celle du rêve, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.

Les œuvres traduisent une mémoire, une mémoire en voyage dans le temps, une mémoire chargée de secrets. Chaque empreinte trouve sa place dans la sculpture de Thierry Ollagnier qui transporte le message, cette empreinte devient alors un Thier0glyphe* pour le futur.

C’est dans ce concept qu’ont été réalisées de grandes installations monumentales comme

  • « Mémoire d’arbre » sur l’île saint Germain (Hauts de Seine),
  • « Mémoire de la mer » sur le port à Mandelieu la Napoule,
  • « Mémoire espace temps »  en Corée du sud,
  • « Mémoire de la terre » dans les Alpes , à Val des Près.

*Thier0glyphe : glyphe de Thierry Ollagnier

2018

Exposition «Les manuscrits de la nature» Atelier du Sculpteur – Réalise une suite de Monotypes issue de « Voyage dans la matière » – Prépare l’exposition d’été « Promenade » présentée au Centre d’Art Contemporain de Briançon – Termine l’œuvre en bronze intitulée « Thier0glyphe »

2017

Participe à l’exposition collective « Sentinelles culturelles » au Musée Muséum départemental de Gap – réalise l’œuvre en bronze intitulée « La terre répond aux arbres » – Résidence d’artiste au musée de Gap – Prépare l’installation environnementale intitulée « Le jardin des secrets » – Commence un cycle de gravures autour du thème « Matière et variation linéaire » – Exposition « Nature Sculpture » Atelier du Sculpteur – Réalise trois œuvres Land Art pour les journée du Patrimoine.

2016

Expose l’œuvre « Thieroglyphe » au Musée de Gap – Exposition au Jardin du Sculpteur avec la présentation de vingt-six installations – Exposition collective à la Salle l’Abattoir à Embrun – Edition de « Note sur la sculpture II » – Edition du « Catalogue raisonné 2016 » – termine l’œuvre monumentale en bois « La terre répond aux arbres »

2015

Exposition au Jardin du Gouverneur cité Vauban à Briançon « Rendez-vous aux Jardins » – Séjourne en Toscane et prépare le Relief monumental intitulé « Matière Céleste »

2014

Réalise une série d’œuvres en bronze grand format dédiée au Jardin de Sculpture et à une collection privée – Exposition « Thieroglyphe » au 8 rue du Temple cité Vauban à Briançon – Réalisation d’un relief bronze grand format « Source E » pour la Centrale hydroélectrique du Fontenil – Termine l’œuvre intitulée « Cœur d’arbre » et crée l’œuvre « La terre répond aux arbres ».

2013

Séjourne en Toscane et prépare une série de gravures intitulées « Matière céleste » – réalise l’œuvre « Les arbres parlent à la terre », « Secret II» et « Onde de la Terre » – Exposition au Jardin du Sculpteur et au 8 rue de Temple cité Vauban à Briançon.

2012

Sculpte les nouvelles œuvres en bronze de la série « Thier0glyphe » et la suite des « Secrets » – Participe à la Nuit Européenne des Musées – Invité à la Biennale de sculpture de Mandelieu la Napoule et réalise l’œuvre en marbre intitulée « Mémoire de la mer » – Renouvelle l’exposition « Secrets » l’été 2012 au 8 de la rue du Temple à Briançon – Accueil les visiteurs dans l’exposition permanente du Parc de Sculpture Thierry Ollagnier à Val des Prés.

2011

Se consacre à la mise en place des nouvelles œuvres monumentales en bronze dans le Jardin de Sculptures. Termine l’installation du grand chercheur de lumière, ainsi que les Porteurs mémoire – La série « Secrets » sera le thème des expositions à l’Atelier du 8 rue du Temple à Briançon et au Jardin de Sculpture à Val des Prés – Termine le groupe sculpté « Sept personnages en suspension » et réalise les fusions des œuvres monumentale « secret 1 » « Secret 2 » – Séjourne en Toscane et peint une suite de toiles et gravures – Cède plusieurs de ses œuvres à une grande collection.

2010

Réalise les œuvres « Chorus » , « Flamboyant » ainsi que les variations autour du thème « les Secrets » – Invité d’honneur au Salon des arts de la ville d’Embrun – Expose au Refuge Buffère, à la Galerie Annalina et à l’Atelier du 8 rue du Temple, cité Vauban à Briançon – Cède une partie de ses œuvres monumentales pour une collection privée – Mise en chantier de l’œuvre monumentale en bronze « Chercheur de Lumière »

2009

Réalise l’œuvre monumentale « Flamboyant » – Expose ses nouvelles gravures à l’Atelier du 8 rue du Temple à Briançon – Séjourne en Toscane où il réalise les nouvelles toiles de la série « Verticale » puis dessine les premières esquisses de « Chorus » – Exposition « Tryptique » en simultané au Refuge Buffère, à Mallefosse ainsi qu’à l’Atelier au 8 rue du Temple – Exposition « sous la terre », journée du patrimoine à Val des Prés.

2008

Expose au centre culturel aux Carroz d’Arâches en fin d’hiver – crée un cycle de gravures sur le thème de la Trace – prépare une exposition sous-marine en Sardaigne, en hommage à la mer – réalise son nouvel Atelier de sculpture dans la cité historique de Briançon – expose en son Atelier du 8 rue du Temple à Briançon.

2007

Participe à l’exposition de groupe « escalade artistique » au centre d’art contemporain de Briançon – expose au centre Felder France à Lyon – sculpte les œuvres « Porteurs mémoire » et réalise les « Meubles à rien faire » – exposition permanente à l’office du tourisme de Val des Prés – expose à la Galerie « Entrez libre à Briançon

2006

Séjourne aux Antilles et réalise une série de gravures sur le monde sous marin – sculpte sur glace Mémoire de Mer sur le site des jeux Olympiques de Turin en Italie – s’inspire de son séjour à Florence, en Italie, pour dessiner une nouvelle série de gravures et sculpter Clef du Temps – aménage son Atelier personnel en Toscane à quelques pas des carrières de marbre

2005

Séjourne en Italie, en Toscane, où il réalise une série de gravures et reliefs bronze qu’il intitulera Carnet de Route – en Lunigiana, mise en place des installations pour le Parc de L’Agriturismo « Pow Wow » – termine le parc de sculpture T.Ollagnier à Val des Près avec l’installation des Porteurs de Mémoire en bronze et bois – sculpte Le Duo Porteur Mémoire en bronze – crée les séries de gravures « Mémorisation » – exposition avec le groupe Kaléidoscope.

2004

Participe aux expositions de Turin, Oulx et Alexandria avec le groupe Italien “Spaziolibertà” – Installation des Caryatides au jardin artistique de Drulon – Biennale Forme et matières, au centre d’art contemporain de Briançon – Résidence d’artiste à serre-Chevalier sur le thème ”La main”- Exposition personnelle de gravure à la Galerie du 35 de Briançon

2003

Sélectionné au 8ème symposium international de Saint-jean-Port-Joly (Québec) où il réalisera l’œuvre en bois intitulée Légende intérieure – L’hiver 2003 permet au sculpteur de développer la ligne des Porteurs de Mémoire, et prépare l’exposition Écriture Spatiale présentée dans la vieille ville de Briançon – Invité d’honneur au Salon de peintures et sculptures des Armées, Briançon – symposium international de sculptures de Bardonecchia

2002

Douzième installation environnementale dans son jardin de sculpture et ouverture de l’exposition permanente, Vallée de la Clarée. Durant trois années le sculpteur se consacre à réaliser son parc de Sculpture; créer un lieu où les visiteurs peuvent apprécier des formes émergentes au milieu de la nature – symposium international « Neve d’Autore »

2001

Mise en place de Mémoire de Chêne sur l’Ile-Saint-Germain, département des Hauts-de-Seine. Lauréat du concours lui sera attribuée une grume d’arbre remarquable, abattue par la tempête de 1999 en région parisienne, l’auteur se produit sur l’Ile-Saint-Germain pour y implanter son oeuvre

2000

Réalisation de Mémoire de la Terre, entrée de la Vallée de la Clarée. Cette dernière érigée pour symboliser la Vallée de La Clarée, elle est réalisée en taille directe dans un bloc de calcaire – Cycle des Caryatides et réalisation de quatre pièces, une variation sur le thème est présente dans le parc de sculpture

1999

Début des travaux du parc de Sculpture et interruption momentanée des déplacements à l’étranger

1998

Cycle de sculptures Entre Ciel et Terre, réalisation du bronze qui marquera la première mise en place sur le sentier de sculpture – expose à la Galerie Chantoiseau sur le Thème « Chercheur de Lumière » ainsi qu’à l’Abbaye de Boscodon pour la saison d’été

1997

Réalisation du Baptistère à la Collégiale de Briançon – Séjourne à Pietrasanta (Italie), où il y réalisera également plusieurs marbres, dont Memoria exposée sur la place même du centre historique de la ville durant la saison d’été

1996

Séjourne en Corée du Sud et réalise l’œuvre Mémoire Espace Temps pour le centre culturel artistique de O-gung ri. De ce séjour naîtront les fresques et collages intitulés Mouvement – expose « Chercheurs de lumière » au château Saint Jean, l’Argentière les Écrins

1995

Réalisation de Métamorphose pour la ville de Saint-Blasien, Allemagne, mise en place dans l’entrée de l’hôpital de la ville.

1994

Cycle de sculptures Les Chercheurs de lumières et préparation de l’exposition itinérante co-organisée avec l’Office National des Forêts – création des télélithes

1993

Participe à trois symposiums internationaux et obtient deux Premiers prix – exposition à la Galerie des Voûtes Alexio, Blois

1992

Participe à la biennale Dantesque de Ravenne (Italie)où il expose Le pain des Anges – réalise le groupe en bronze Chercheurs d’étoiles – après ses études sur la divine comédie une suite d’oeuvres en bronze naîtra, Centauris, Prêt pour monter jusqu’aux étoiles, Duo – Dés lors séjourne fréquemment en Italie à Pietrasanta dans l’atelier Studio Sem

1991

Réalisation d’une œuvre assemblée intitulée Danse spatiale pour le Centre culturel de Kemijarvi, Finlande – séjourne à Carrare en Italie et commence ses premières oeuvres en marbre

1990

Dialogo delle Stelle pour la ville de Budduso, Sardaigne – participe au Salon international d’Art Sacré de Marseillan – Salon « Les mains d’or » de Lunel – participe aux expositions des Beaux Arts de Nyons – expose à la 4ème biennale de sculpture « Formes et Matières » au Centre d’art contemporain de Briançon

1989/1988

Premières expositions de sculpture il participe aux divers Salons et Festivals d’Art internationaux de la Drôme et du Vaucluse ainsi qu’au symposium international de Bardonecchia en Italie où il réalise une sculpture qu’il nommera Spatiale, le thème spatial débute alors.